Quel avantage fiscal pour les sofica ?

La SOFICA est un dispositif fiscal vous permettant de profiter d’une réduction d’impôt. Cette défiscalisation s’applique sur l’année d’imposition où vous avez acheté vos parts. Pour le cas de vos avantages de 2018, vous devez souscrire à une SOFICA avant le 31 décembre 2018. Vous avez aussi l’obligation de garder votre titre jusqu’au 31 décembre 2023. La période règlementaire est d’au moins 5 ans et votre fond est alors bloqué. Elle peut aller jusqu’à 10 ans en fonction de la gestion faite par les dirigeants de la SOFICA.

Les avantages fiscaux relatifs au placement en SOFICA

avantages fiscales en soficaLa réduction d’impôt est déduite sur votre revenu net global. En moyenne, vos placements vous ouvrent droit à un pourcentage de 30 %. Il peut être de 36 % lorsque la SOFICA investit 10 % de l’argent collecté dans des sociétés de réalisation.

D’autres conditions doivent être remplies pour que vous puissiez avoir jusqu’à 48 % de défiscalisation. La SOFICA doit également investir des fonds dans le but de développer les œuvres audiovisuelles. Ces investissements doivent correspondre à au moins 10 % de son capital.

La société a aussi une alternative, celle d’effectuer des versements en numéraires dans la production d’œuvres cinématographiques. Les contrats signés doivent lui permettre de toucher une partie des recettes d’exploitation de ces œuvres à l’étranger.

Le plafond des placements en SOFICA

Pour ouvrir droit à une défiscalisation avec un placement en SOFICA, vos investissements sont limités par un plafond fixé par le gouvernement. Il ne doit pas dépasser les 18 000 euros en un an et par foyer fiscal. Le plafond peut également être défini par un calcul simple. Il ne doit pas dépasser les 5 % du revenu net global par foyer fiscal. Dans ce cas, la réduction est 5400 euros pour un taux de 30 %, de 6480 euros pour un taux de 36 % et de 8640 euros pour un taux de 48 %. 10000 euros représente le montant du plafonnement global des niches fiscales par an et par foyer fiscal. Il peut être majoré de 20 % si vous privilégiez les investissements dans les départements et les territoires outre-mer.

Les risques liés au placement en SOFICA

Contrairement à tous les autres investissements, comme ceux dans l’immobilier, les placements en SOFICA présentent des risques très élevés. La réduction d’impôt attractive peut amener les investisseurs à vouloir placer des fonds conséquents.

Cependant, les experts financiers indiquent que l’idéal serait d’investir entre 5 et 10 % de son patrimoine mobilier. Cela limite le montant des pertes de capital. Les investisseurs ne récupèrent pas leur placement en totalité lors de la dissolution de la SOFICA. Le taux de la perte est de 40 % en moyenne.

Vous risquez également de ne jamais vous faire rembourser dans certaines circonstances. Il peut s’agir d’une dissolution de la société avant les cinq ans règlementaires. De ce fait, il est important de bien choisir vos placements. Vous devez également toujours garder en tête que vous ne pouvez pas récupérer votre fond pendant cette période.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.